Visite de la Basilique de Notre Dame de La Garde.

Il y a quelques jours, nous étions en escapade dans la belle cité phocéenne, et nous en avons profité pour visiter un endroit bien connus de tous les Marseillais. Il était en effet impossible de visiter la ville sans passer par la basilique de Notre Dame de la Garde. Suivez-moi, je vais vous en dire plus sur cet endroit riche en histoire.

La Basilique de Notre Dame de la Garde, c’est quoi ?

Notre Dame de la Garde, telle que nous la voyons actuellement, est une basilique mineure de l’Église catholique, érigée au XIXe siècle. Vous la connaissez peut-être sous son joli surnom, La Bonne Mère, ou encore La Boueno Maire en provençal. Emblème de Marseille, elle est dédiée à Notre Dame de la Garde, protectrice de Marseille, avec Saint Victor. Elle domine entièrement la ville et la Mer Méditerranée, depuis les hauteurs de Marseille, au sommet de la colline Notre Dame de La Garde. Elle est la gardienne et la protectrice des marins, des pêcheurs et des marseillais. Les marins s’apprêtant à prendre la mer, ou les marins rescapés de naufrages, allaient prier à Notre Dame de la Garde, afin de demander la protection de la Vierge. C’est elle qu’ils voient en prenant la mer, et c’est également elle qu’ils voient en rentrant.  Le panorama que nous offre la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde est à couper le souffle. Nous avons une vue d’ensemble sur la ville de Marseille et sur la mer. C’est absolument magnifique.

La Basilique de Notre Dame de la Garde, son histoire.

Mais l’histoire de cette basilique a commencé bien plus tôt, et même s’il serait bien trop long de vous raconter toute son histoire, laissez-moi vous en raconter quelques bribes.

En 1214, un prêtre de Marseille, nommé Pierre, voulu construire une chapelle dédiée à la Vierge Marie, sur la colline de la Garde. Cette colline appartenait à l’abbaye Saint Victor, et il dû demander l’autorisation à l’abbé avant d’y entreprendre les travaux. Quatre ans plus tard, la chapelle est terminée. En 1477, une nouvelle chapelle fut construite sur l’ancienne. François I constata que la ville de Marseille était mal protégée. Il fit construire deux forts à Marseille. Le premier n’est autre que l’actuel Château d’If et le second … Est sur le haut de la colline de la Garde, où se trouve notre petite chapelle.

Au mois de Mai 1720, la Peste arrive par bateau à Marseille, et va ravager la ville, faisant des milliers de victimes. Un évêque, Monseigneur de Belsunce, se montra héroïque pour les nombreux marseillais malades. Il remplaça les religieux ayant fui ou qui sont morts, donna sa fortune aux plus démunis, et parcouru Marseille pour donner les derniers sacrements aux malades. Pendant la Révolution, et après l’exécution de Louis XVI, les membres de la famille des Bourbon furent incarcérés le 21 Janvier 1793, pour une durée de six mois, dans le fort de Notre Dame de la Garde. Le culte catholique fut interdit en France en Novembre de la même année. En 1807, le culte repris à Notre Dame de la Garde.

En 1851, les Administrateurs de Notre Dame de la Garde demandèrent au Ministre de la Guerre l’autorisation de détruire la petite chapelle afin de la remplacer par un sanctuaire plus grand, surmonté d’un haut clocher. Les travaux débutèrent le 11 Septembre 1853, et elle fut consacrée le 4 Juin 1864. La construction totale de la basilique s’acheva en 1897. En 1941, l’évêché devient propriétaire du haut de la colline. L’acte d’échange fut signé entre des représentants de l’état et Monseigneur Louis Borel. Durant la seconde guerre mondiale, les allemands envahirent le sud de la France, et en 1942, ils s’installèrent dans le fort de Notre Dame de la Garde, que l’armée française avait quitté plus tôt. Le 25 Août 1944, le sanctuaire est libéré de l’occupation allemande. Les années qui suivirent furent rythmées par les divers travaux réalisés à la basilique. L’évêché de Marseille fit construire deux édifices le long des murs du fort, face à la ville : Le hall d’entrée, couronné par la boutique, et un autre bâtiment comportant, au rez de chaussez une grande salle et à l’étage un local devenu une cafétéria, puis un restaurant. Entre 2000 et 2008, de grands travaux de restauration de la basilique furent entrepris, tant sur l’extérieur qu’à l’intérieur, pour nous offrir la basilique, telle que nous la voyons de nos jours.

Voici donc une petite partie de la riche histoire de cette basilique, si chère au cœur des marseillais.

La Basilique de Notre Dame de la Garde, notre visite.

Pour commencer, nous avons été saisis par le panorama. La vue qu’offre les lieux est absolument magnifique ! Nous voyons toute la ville de Marseille, ainsi que la mer Méditerranée, si belle, si bleue ! Une vue agréable et apaisante, qui invite à l’évasion et à la détente.

Après avoir gravit les nombreuses marches qui menaient à elle, nous avons pu visiter l’intérieur de la basilique, et, là aussi, nous avons été soufflés par la beauté des lieux. Même si il y avait beaucoup de monde, nous avons pu nous imprégner des lieux, et contempler tous les éléments qui la composent.

Même les plus petits ont adoré la visite, Nounouche était fascinée par les plafonds. Il y avait tant de jolies choses à observer, que l’on peut aisément la comprendre.

Puis, nous avons visité la crypte, située à l’étage en dessous. L’éclairage de cette petite pièce y est sombre, très feutré, et invite au silence et au recueillement. Nous pouvons y déposer cierges et bougies, ce que nous avons fait.

Une immense statue de la Vierge et l’enfant se tient dans la pièce. On sent immédiatement que nous sommes dans un lieu ancien, riche en histoire.

Nous avons terminé notre visite par un passage à la boutique, afin de ramener un petit souvenir avec nous. Le choix est vaste, il y en a pour tous les goûts, et à tous les prix.

En bref.

La Basilique de Notre Dame de la Garde est à voir absolument. Son architecture, tout comme l’Histoire qui l’entoure sont à découvrir. Le panorama offert à son sommet est à couper le souffle. Une visite à faire, ou à refaire d’ailleurs, si vous passez par Marseille.

This entry was posted in 2021.

20 comments

    • MamanGoupil says:

      Hihi, et pourquoi pas ? Nous pourrions bien nous croiser lors de ma prochaine venue dans la belle cité phocéenne 🙂 En tous cas, ce serait avec plaisir 🙂

  1. Elodie says:

    Je n’ai jamais visiter cette région mais cet article donne clairement envie d’y passer. Marseille semble avoir de très belles histoires à raconter, j’ai hâte de venir y séjourner !

Laisser un commentaire